SylenpsoLa compagnie des contes

Sylenpso conte comme on coud, tissant les mots aux notes et les l[i]èvres aux loups.

Sylenpso conte encore cette vieille histoire du tisseur de trames qui donnaient au monde du temps pour grandir.

Des histoires venues de chaque coin du monde, contées sur scène, sous l’arbre, dans les musées...

 

 

 

 

  logo facebook  Rejoignez-nous

 

Vous inscrire à la newsletter : christine@sylenpso.fr

 

Présentation


Sylenpso est engagé pour la préservation et le renouvellement de notre patrimoine immatériel dans ses différentes formes de littérature et de transmission orales.
Par ses créations artistiques depuis 2002 sur scène, dans les écoles, les conservatoires et les musées, ses formations, son festival, son magazine et ses différents chantiers, Sylenpso met à jour les racines de notre mémoire sous tous les angles.

Une compagnie qui la raconte, qui raconte l’histoire que l’on doit dire, celle que l’on a oubliée, celle qu’il faut entretenir ou bien encore inventer.

La narration orale est polyglotte. Elle parle la langue de la chair, de la terre, des racines et du Temps. Elle chante aussi le son, le son qui enveloppe le sens et qui lui donne sa ‘dîme en son’ jusqu’aux oreilles, petites ou initiées, qui s’en nourissent encore dans le silence de sa résonnance...
Et enfin, elle résonne. Elle résonne dans ce coffre, ce corps qui ploie sous le poids des images qui l’animent, et qui apparaissent en fin ‘fort et clair’ dans l’oeil de celui qui s’en ravit.


La narration orale peut alors être une peinture qui parle, comme la peinture est une poésie silencieuse.

Emmanuel de Lattre
Directeur artistique

 

Les artistes


Thierry BluyThierry BluyMulti-instrumentiste, il a commencé son apprentissage des percussions d'Afrique de l'Ouest, il y a plus de 15 ans à Abidjan, avec Boni Gnahoré du village Ki-yi.lire la suite

Multi-instrumentiste, il a commencé son apprentissage des percussions d'Afrique de l'Ouest, il y a plus de 15 ans à Abidjan, avec Boni Gnahoré du village Ki-yi. En parallèle, il anime des cérémonies à Grand-Bassam, près d'Abidjan, avec Mamadou Kouyaté, alors batteur du ballet Koteba.

 

C'est à Bamako, auprès d'Adama Kouyaté, qui accompagne alors Salif Keïta, que Thierry approfondit la pratique du Tama dont la richesse et la complexité sonores, s'apparentant à certaines langues tonales africaines, le font appeler : 'le tambour qui parle'. Sa formation prend aujourd'hui la forme de rencontres régulières avec Baba Kouyaté (tambour-major de Bobodiolasso) et Zouratchaï Koné (récemment reconnu meilleur joueur de Tama du Burkina Faso).

 

Depuis 5 ans qu'il partage son temps entre la France et le Burkina, il joue également de la flûte peul (flûte traversière en roseau) pour l'avoir apprise et en continuer la pratique auprès de Bassirou Sanou, flûtiste de renommée internationale (l'Opéra du Sahel, Théâtre du Châtelet). Intégré au cœur de plusieurs formations musicales, Thierry est cet homme blanc au sang noir, qui puise son inspiration dans l'âme africaine. Thierry développe de plus une pratique des percussions corporelles aussi bien en spectacle qu'en ateliers et formations.

http://myspace.com/tiribluy
Gaëlle Sara BranthommeGaëlle Sara BranthommeVioloncelliste et chanteuse, Gaëlle Sara Branthomme a une prédilection pour toutes les formes d'expression populaire chantées, et pour un jeu instrumental proche de la vocalité.lire la suite

Violoncelliste et chanteuse, Gaëlle Sara Branthomme a une prédilection pour toutes les formes d'expression populaire chantées, et pour un jeu instrumental proche de la vocalité. De l'intimité du pub irlandais aux feux de la rampe (Vieilles Charrues, Olympia, Interceltiques de Lorient, L'Européen, Carré Magique...), son parcours atypique l'amène à mêler la matière acquise pendant les années d'études (Premier Prix de Violoncelle Baroque, DFE en Chant Lyrique) aux découvertes réalisées au contact des musiques de transmission orale d'Irlande et de Bretagne. Sa formation littéraire (Khâgne, Lettres Modernes) et son parcours de chanteuse lui donnent une sensibilité particulière à tout travail mettant en rapport texte et musique.

Exploratrice éclectique, elle a rencontré en chemin André Minvielle, Didier Lockwood, Karim Ziad, Patrick Moutal, Frédéric Faye. On a pu l'entendre en concert dans les répertoires traditionnels Irlandais «Time to Time» et Breton. Côté théâtre, elle a tourné avec le spectacle de Nicolas Lambert «ELF, la pompe Afrique»... En 2011, elle a crée le spectacle «J'entends la Seraine» (Duo Branthomme-Quimbert), a concocté un concert de chansons françaises : «Le Cabaret de la Belle Absinthe» avec ses compères Janick Martin et Pierrick Tardivel. En 2012, elle travaille à de nouvelles créations à venir: avec l'écrivain Benoît Broyard pour le spectacle-lecture «Cavale», en musique Klezmer avec Yddisher Fantasie (Amit Weisberger & Mihai Trestian) et sur le concert «Gaëlle Sara en Solo» où elle interpréterases propres chansons.

 

 

http://cie-cornucopia.fr
Timothée CouteauTimothée CouteauLa musique écrite et la transmission orale. De l'érable des violoncelles aux flûtes en bambous, des sons ethniques aux compositions électroniques, Timothée explore en sous-marinier de la musique les tréfonds musicaux pour en faire jaillir les trésors enfouislire la suite

Un parcours classique, mais hors des sentiers battus... Formé au conservatoire (Médaille d'or du CNSM de Cambrai), déformé dans des stages de musiques traditionnelles. La musique écrite et la transmission orale. De l'érable des violoncelles aux flûtes en bambous, des sons ethniques aux compositions électroniques, Timothée explore en sous-marinier de la musique les tréfonds musicaux pour en faire jaillir les trésors enfouis.

 

Il aime faire sonner le bois des musiques acoustiques dans : L'hapax (Rock de Chambre, demi finaliste du tremplin milonga 2011, sélection tour de chauffe 2012, Prix du Jury et du Public au tremplin AREA 2013, gagnant derbybox 2013), O' (rencontre d'une ondine des abysses et d'un elfe des forêts), avec Laure Chailloux (improvisations, parcours sonores et créations in situ).

Il se tourne également vers l'amplification et l'électronique pour sculpter la matière sonore au violoncelle électrique : The Looping Project (trip hop downtempo avec DJ Bicen), Pierrot la Terre (Pop Lunaire en duo avec Lou Ysar), Spring (musiques spontanées et performance poétique avec Christian Pruvost et Franck Andrieux).

 

Il accompagne régulièrement des lectures-spectacles de Colères du Présent avec Franck Vandecasteele (Marcel et son Orchestre) ou organisées par la Villa départementale Marguerite Yourcenar, résidence d'écrivains au Mont Noir, notamment en 2012 avec Marie-Christine Barrault.

http://fourchetteetcie.free.fr
Marc FiévetMarc FiévetUn jour, Marc est tombé dans les histoires parce qu’il faisait le clown. Ou peut-être à l’inverse, c’est parce qu’il aime les histoires qu’il fait parfois le clown. A moins que ce ne soient les histoires qui ne lui soient tombées dessus sans qu’il n’y soit pour grand-chose...lire la suite

Marc Fiévet se construit un parcours artistique original au travers de formations sur la voix avec le Roy Hart (2013), le corps en jeu avec la SITI Company de New York concepteurs des méthodes Suzuki & Viewpoints, sur les masques et l’espace poétique à l’école internationale de théâtre Jacques Lecoq (stages en 2009 et 2010), le conte et les arts de la parole avec Rachid Bouali (2008 à 2010), le théâtre itinérant avec le Footsbarn Théâtre (2009), le mime avec Nola Rae (2009), la comédia d’el Arte avec Mario Gonzales (2009 et 2012) Rafael Bianciotto (2008) et Hacid Bouabaya (2007).

Il est membre du Labo de la Maison du Conte depuis janvier 2012. En 2010 il a créé la Compagnie Le théâtre dans les nuages. Il intervient chaque semaine depuis 2004 comme clown à l’hôpital avec l’association les clowns de l’espoir. 

http://www.theatredanslesnuages.fr
Patrick FischmannPatrick FischmannPatrick Fischmann rassemble les contes comme il rassemble un troupeau et réensemence nos pensées avec celles des peuples qui n'ont pas perdu le lien à la Terre...lire la suite

Educateur spécialisé dans une première vie, Patrick Fischmann est devenu barde au fil de ses pérégrinations dans le monde. Auprès des Mongols, Tziganes, Touaregs, il a apprit à prendre le temps de regarder le ciel avec l'Autre, à écouter le chant du silence, à admirer la poésie de la nature.

Patrick Fischmann rassemble les contes comme il rassemble un troupeau et réensemence nos pensées avec celles des peuples qui n'ont pas perdu le lien à la Terre... Il publie aux Éditions du Seuil où il a édité plus d'une dizaine d'ouvrages dans la prestigieuse collection « Les Contes des Sages», créée par Henri Gougaud : Contes des Sages Chamanes, Mongols, Nomades, Jardiniers, Juifs, du Soleil, qui lisent dans les étoiles...

https://www.facebook.com/patrick.fischmann
Isabelle GenlisIsabelle GenlisElle rencontre Sotigui Kouyaté, joue et l’assiste dans plusieurs de ses spectacles. Il l’initie à l’art du conte. C’est grâce à lui que l’aventure contée a commencé.lire la suite

Comédienne, Isabelle Genlis a été formée au conservatoire de Saint Germain en Laye. Son premier prix lui permet de travailler avec la compagnie Catherine Brieux. Puis elle rencontre Alain Knapp dont elle suit l’enseignement pendant deux ans. A l’issue de cette formation, elle fonde la compagnie Corps et Ames avec Freddy Viau. Leurs créations les meneront en France et en Angleterre. Elle joue ensuite sous la direction de Jean Christophe Barbaud, pour le théâtre Odyssée qui mène une collaboration avec une compagnie coréenne.


Elle rencontre Sotigui Kouyaté, joue et l’assiste dans plusieurs de ses spectacles. Il l’initie à l’art du conte. C’est grâce à lui que l’aventure contée a commencé.


Les histoires qu’Isabelle raconte se nourrissent, à la fois du Vietnam, berceau de sa famille, de différents pays d’Asie et de l’Afrique de l’ouest où elle a travaillé.


Depuis quelques années, Isabelle a choisi de raconter des histoires du sud de l’Asie, avec un intérêt particulier pour la tradition orale vietnamienne. On peut l’écouter régulièrement au musée du Quai Branly pour la visite contée de la collection Asie, ainsi que celles des expositions temporaires concernant le continent asiatique, comme "Les saveurs du palais" (Chine), "Autres Maitres de l’Inde", "Philippines archipel des échanges" et "Samourai" (Japon) qu’elle a créé en collaboration avec Gwenola Sanquer.

http://isabellegenlis.free.fr/
Sandrine GniadySandrine GniadyConteuse roubaisienne, archéologue de formation, initiée aux arts de la parole par Rachid Bouali, Myriam Pellicane, Didier Kowarsky.lire la suite

Conteuse roubaisienne, archéologue de formation, initiée aux arts de la parole par Rachid Bouali, Myriam Pellicane, Didier Kowarsky.

Elle raconte de tout. Contes traditionnels, mythes, légendes de partout, nouvelles, avec un petit faible pour les facéties et les histoires insensées.

Son petit plaisir : les racontées intimistes, se payer l'audace de faire connaissance avec des inconnus, les regarder de tout près dans le regard et leur dire, comme ça : « Un jour, il y avait…»

Matthias LabbéMatthias LabbéMatthias Labbé est l'un des meilleurs tablaistes de sa génération. Il continue toujours son apprentissage de l'art du Tablâ qui est certainement l'une des plus raffinées et difficiles percussions au monde auprès d'Anindo Chatterjeelire la suite

Matthias Labbé est l'un des meilleurs tablaistes de sa génération.

Il continue toujours son apprentissage de l'art du Tablâ qui est certainement l'une des plus raffinées et difficiles percussions au monde auprès d'Anindo Chatterjee, lors de longs et réguliers séjours à Calcutta depuis 1997, et accompagne régulièrement chanteurs et musiciens indiens lors de leurs concerts en France.

Il joue également de la darbouka égyptienne qu'il a apprise au conservatoire d'Oran, et plus généralement il connaît l'ensemble des percussions orientales sur le bout des doigts. Matthias s'initie également au mrigandam, tambour de plus de 2000 ans du sud de l'Inde, utilisé dans la musique carnatique et dans la danse bharatanatyam.

Il fait parti du groupe Esharêh (chant breton, oud, percussions). La présence du Tablâ et mridangam offre au spectacle une variété de sons qui nous fait explorer toute la richesse et la complexité de l'Inde, du Nord au Sud.

Emmanuel de LattreEmmanuel de LattreLe parcours artistique d’Emmanuel de Lattre pourrait se résumer par 'vivant'...lire la suite

Le spectacle vivant tout d’abord où son corps, sa voix, son visage donnent vie à toutes les facettes de l’histoire : les personnages que l’on voit apparaître, les paysages que l’on voit défiler, les émotions que l’on sent naître et l’humanité qu’on peut y partager. Seul en scène ou accompagné de musiciens, sa présence est orchestrée dans toutes ses dimensions –orale, théâtrale, chorégraphique, musicale- avec une simplicité qui rend le spectacle évidemment vivant !

Aussi bien sur de grandes scènes (deSingel d’Anvers ou Studio de l’Opéra Bastille) que dans une grange de ferme (Au Cheval Noir près de Bergues), Emmanuel de Lattre donne vie à ses histoires qui deviennent de véritables compagnons.

La mémoire vivante ensuite. La mémoire des personnes dont il recueille les souvenirs avec le même soin, la même attention et la même passion qu’un peintre découvre le paysage de sa future toile. Recueillir, entretenir et transmettre le patrimoine immatériel d’un individu, d’une communauté ou d’un lieu pour que ces souvenirs ensemencent et enrichissent notre présent. Le patrimoine immatériel mais aussi matériel quand il s’agit de lieux historiques ou des collections de musées (du Louvre, du quai Branly à Paris, de l’Objet à Blois, Matisse au Catteau-Cambrésis, du FRAC à Dunkerque...).

La pédagogie vivante enfin. Des ateliers de formation qu’il donne à des artistes en formation, des adultes en prison, des enfants en soutien scolaire, hospitalisé ou en IME, des dirigeants d’entreprises avec la même authenticité et la même rigueur.

Il a travaillé la musicalité du verbe avec Paul Van Nevel (fondateur et directeur du Huelgas Ensemble, http://www.huelgasensemble.be/, Président d’Honneur de Sylenpso), le poids des mots avec Bruno de La Salle (Conservatoire contemporain de Littérature Orale, http://www.clio.org/), la présence scénique avec Stéphane Vérité (mise en scène de Les Enfants terribles, Philip Glass), le huit renversé avec Astor Piazolla (Libertango) et l’art africain de la Parole auprès de Basile Désiré Djédjé.

Quelques collaborations marquantes :

  • la création d’un concert d’histoires Pabugi, avec l’Orchestre National de France (Z quartett et Ravi Prasad) en 2012 au Théâtre Claude Lévi-Strauss du musée du quai Branly, avec Isabelle Genlis et Gwenola Sanquer
  • l’écriture de textes pour le dernier album de Clotilde Rullaud, In Extremis, l’un des 10 meilleurs albums jazz 2011 selon le Sunday Times, http://clotilderullaud.bandcamp.com/
  • l’ensemble Aposiopée (Natacha Bartosek, direction, http://www.aposiopee.net/) au fil d’ateliers et de créations ; L’Éveil des Sources (avec Roland Pidoux, 2007), Les Lamentations de Rachel (Festival Saintes, 2008), Les Petites Reines (Festival Saintes, 2009), Le Jabbrebocq (MPAA, Paris en 2010),
  • Zefiro Torna et Stevie Wishart avec Jongleurs du Cœur en 2005, co-produit par les Jeunesses Musicales Flamandes, http://www.zefirotorna.be/
Nathalie LoizeauNathalie LoizeauPetite, elle a grandi entre la photo de son grand-père, un carrossier violoneux qu’elle aurait adoré connaître et des parents qui chantaient des airs d’opérette. C’est sans doute pour cela que Nathalie aime chanter les histoires qu’elle raconte.lire la suite

Elle se voit au milieu de son atelier, comme une bricoleuse de fantaisie, les mains dans le cambouis de ses humeurs, la tête la première dans la mécanique de ses songes. Elle dessine dans l’espace des vies imaginaires, invente des personnages qu’elle aurait aimé rencontrer, réveille de vieux récits endormis pour dire le monde autrement, aux grands comme aux p’tits garnements, dans une parole et une forme de notre temps. L’imagerie musicale est au cœur de son travail qu’elle cultive avec les musiciens qui collaborent à ses créations. Exploratrice de langages, elle se nourrit de ses expériences collectives vécues à l’ Ecole internationale de théâtre Jacques Lecoq, puis au sein du labo de la Maison du Conte de Chevilly Larue. Elle renouvelle régulièrement ces rencontres, que ce soit dans le cadre d’ échanges avec des artistes d’horizon divers, ou l’animation de stages et d’ateliers auprès des publics enfants et adultes. Elle est par ailleurs, membre du labo expérimental de conteurs « no(s)-limit ».

Après une résidence de plus de deux ans à St Fargeau Ponthierry (77), aux côtés de Pépito Matéo, Fred Pougeard, Guillaume Alix et Laetitia Bloud, autour de la mémoire ouvrière, Nathalie est accueillie en résidence-mission dans le département du Lot (46), qu’elle sillonne pour y partager ses histoires et ateliers. Parallèlement, elle poursuit la création de « Mélodie du désordre », un « road story » musical, de récits fantastiques & instruments insolites, qui sera présenté le 28 Mars 2013 au Festival Canton Conte à Fumay. Elle vient de sortir son premier CD, la version audio du concert d’histoires « FORET », avec la complicité du multi-instrumentiste et créateur sonore Nicolas Bras.

http://www.atelierdessonges.com/-Atelier-des-Songes-
Coline MorelColine MorelColine Morel est conteuse et marionnettiste pour la compagnie "Les Chaussettes en pâte à modeler".lire la suite

Formée à l'école du Théâtre du Mouvement "Lassaad" à Bruxelles, Coline Morel est conteuse et marionnettiste pour la compagnie "Les Chaussettes en pâte à modeler". Elle a notamment créé "La boîte à Contes" (spectacle pour un spectateur) et "L'idiot voyageur". Elle a par ailleurs réalisé de nombreuses visites contées au Musée des Beaux-Arts de Tourcoing.

http://artisserie.fr/coline-morel/
Manjushree PradhanManjushree PradhanManjushree Pradhan mène sa carrière de danseuse, chorégraphe et conférencière sur les scènes d’Asie (Inde du Nord, Népal…) et d’Europe (France, Monaco, Suisse, Hongrie…).lire la suite

C’est à l'âge de neuf ans que Maud Grasmuck est repérée par Françoise Scarliot, danseuse et chorégraphe de la Cie Terpsichore, qui la formera à la danse classique pendant plus de dix ans et aux danses soufies avec le maître du genre, Nusrat Fateh Ali Khan. Sa rencontre avec Mrigendra Man Singh Pradhan, directeur du département danse à Katmandu est décisive dans sa formation et sa carrière, car elle atteint la maîtrise du Bharata Natyam, et reçoit son nom d'artiste, Manjushree Pradhan.

Maître à danser en Kathak, spécialiste du bharata natyam et des danses charya, formée par Birju Maharaj et Munna Lal shukla à Kathak kendra à Delhi, mais aussi par Yagya Man Shakya, directeur du théâtre national de Kathmandu et Mrigendra Man singh Pradhan, directeur du département danse de la Tribhuvan University, Manjushree Pradhan mène sa carrière de danseuse, chorégraphe et conférencière sur les scènes d’Asie (Inde du Nord, Népal…) et d’Europe (France, Monaco, Suisse, Hongrie…).

Elle suit un apprentissage complet fait autant d’exercices physiques, que de connaissances ayurvédiques et de lecture de textes sanscrits qui la conduisent à l'écriture de trois contes initiatiques shivaïstes. Danseuse aux multiples facettes, Manjushree se produit en soliste sur les scènes de la Nepal Academy et de la Sangeet Niketan d’Udaipur, et s’est faite remarquer à Katmandu dans Le songe de la Yamunâ à l’Ambassade d’Inde, dans La Gloire de l’Himalaya au Centre Culturel Russe pour l'UNESCO et la préservation de ses sites classés au Garden of Dream de Katmandu, et au Planet Nepal avec le soutien de l'Ambassade française.

En 2014, elle chorégraphie la dernière création théâtrale de la Cie du Tire Laine à l’Opéra de Lille.

https://dansesindiennes.wordpress.com/manjushree-pradhan/
Cindy SneessensCindy SneessensUn jour, c’était en 2001, elle s’est entendue raconter une histoire. Par hasard... Et ce fut le coup de foudre ! Elle est devenue conteuse, persuadée pendant un an, d’être la seule au monde à faire ce métier...lire la suite
Née en Belgique en 1976, petite fille de brasseur, c’est adolescente qu’elle a entendu ses premières histoires, dans les bars : des tranches de vie mêlées de larmes, de rires et de bières.

Comédienne, metteur en scène, médiatrice, guide-nature, d’expérience en expérience, elle a cherché sa voie loin des écoles, de l’autorité et des dogmes.
 
Un jour, c’était en 2001, elle s’est entendue raconter une histoire.
Par hasard... Et ce fut le coup de foudre ! Elle est devenue conteuse, persuadée pendant un an, d’être la seule au monde à faire ce métier.  Amoureuse universelle des histoires, elle n’a cessé de créer, construire et transcrire ses liens avec le symbolisme du conte. Autodidacte à la base, elle décroche le prix du Festival Interculturel du Conte de Chiny en 2006 … Légèrement apprivoisée, elle fini par se laisser guider par Henry Gougaud, qui l’a laissé venir, s’épanouir et devenir cette fleur qui s’embellit de conte en conte.
 
Entre 2008 et 2010, elle est partie « faire la route » à la manière des compagnons pour revenir enrichie de cette vie initiatique que seuls connaissent les gens du voyage.
 
Les racines plongées dans le cœur palpitant de la vie et les ailes déployées, elle est rieuse comme une cascade et gouailleuse comme une vielle sorcière. Un rien moqueuse et surtout amoureuse, c’est une conteuse professionnelle qui se sent à l’aise dans tous les milieux, de la scène aux bistrots en passant par ses forêts chéries.

Elle raconte avec tendresse, légèreté, simplicité et passion.


http://www.cindy-sneessens.be
François TailleferFrançois TailleferMulti-percussionniste canadien, François Taillefer se passionne pour les percussions qu'il explore à travers le monde et les âges depuis plus de vingt ans. lire la suite

Multi-percussionniste canadien, François Taillefer se passionne pour les percussions qu'il explore à travers le monde et les âges depuis plus de vingt ans. Son intérêt pour les musiques actuelles, folkloriques et expérimentales, s'est façonné à travers ses nombreux voyages et partages musicaux. Il a participé à plusieurs stages de percussions dans divers pays notamment en France, en Espagne, au Pérou ainsi qu'en Tunisie et aux États-Unis. Soutenu au cours de sa carrière dans ses démarches artistiques par le Conseil des Arts et Lettres du Québec et le Conseil des Arts du Canada, François a obtenu en 2010, du gouvernement français, la carte Compétences et Talents. Ce visa de long séjour lui a permis de s'installer à Lille où il développe des projets au sein du milieu artistique et culturel de la région, tout en cherchant à créer des ponts entre la France et le Canada. François Taillefer est un musicien curieux et aventureux qui cherche sans cesse à élargir ses horizons, en quête d'idées nouvelles.

 

François a collaboré et partagé la scène tout autour du monde avec une grande panoplie de groupes et d'artistes tels que: KiTaTaKa, Serge Bulot, Jessy Blondeel Quartet, Baro Bialo, Lucho Quequezana & Sonidos Vivos, Emre el Turco & Soniquete Jazz-Flamenco, Osama Abdurasol Quartet, Idiorythmia Trio, The McDades, Saltabraz, Rodrigue, Brasil Afro-Funk, Lynda Thalie, Jahida Wehbe, Meelodi, Claire Pelletier, Valentine's Day, Servantes, Mustafa Avsar, Moïra, Yann Perreau, La Carité de Guingamore, Hypnotic, Luc De Larochellière, Mike Massy, Céline Dion, Hassan Hakmoun, Andres "el Pituquete" Hernandes, Jean-Pierre Fourment Qunintet, Samarcanda, Michel Rivard, Marie Denise Pelletier, Aurélia O'Leary, Le Cirque du Soleil, La Bottine Souriante, Le Bloco, De Longa & La Nef, Lorange Ethno-Jazz, Terrafolk, La Guardia Flamenca, National Parcs, Musiconoclast' Orchestra, Glen Velez, La Mandragore, Fingerworks, Les Malurons, the Sky Consort, Catherine Major, Ensemble La Volta, La Compagnie du Sorcier Bouc, Kalyan, Carlo Rizzo, Rachelle Van Zanten, Ballet Flamenco Arte de Espana, Zeugma, La Otra Orilla, JouTou & Silk Road Music, Al Anwar Ensemble, Lousnak,Taïma Project and Rooj.

http://myspace.com/francoistaillefer

Lien d'art


Notre magazine Lien d’Art, périodique culturel gratuit distribué à Lille, Paris, Londres, Marrakech, Bamako, Dakar...

de larges extraits disponibles en français à www.liendart.com

Lien d'Art Magazine - N°1 MAI 2009    Lien d'Art Magazine - N°2 DEC 2009    Lien d'Art Magazine - N°3 SEP 2010    Lien d'Art Magazine - N°4 MARS 2011    

Lien d'Art Magazine - N°5 JAN 2012    Lien d'Art Magazine - N°6 DEC 2012    Liend d'Art Magazine - N° 7 MARS 2014

 


 

 

 

Direction artistique : 

Emmanuel de Lattre

emmanuel@sylenpso.fr


Administration - Production - Développement

Emilie Viglianisi Delille

emilie@sylenpso.fr

 

Communication - Diffusion

Christine Protin

christine@sylenpso.fr


A propos de Tout le Reste :

Emmanuel de Lattre (artistique, partenariat, autrement)


Compagnie Sylenpso
24 rue de Condé, 59000 Lille  09 81 79 84 37 / contact@sylenpso.fr


 

 

 

mentions légales


Le site est édité par : Sylenpso

24 rue de Condé, 59000 Lille
Siret: 504 261 934 000 13
Le directeur de la publication est Emmanuel de Lattre


Le site est hébergé par : 
1&1 


Réalisation graphique et techniques:
le 7 martien


Droits d'auteur et propriété intellectuelle 

La structure générale, ainsi que les textes, photos, images et sons composant ce site sont la propriété de Sylenpso. Toute reproduction, totale ou partielle, et toute représentation du contenu substantiel de ce site, d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite, et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Les informations, pictogrammes, photographies, images, textes, séquences vidéo, animées sonores ou non, et autres documents présents sur le site Internet sont protégés par des droits de propriété industrielle et/ou intellectuelle, soit que Sylenpso en soit le titulaire, soit qu’il soit autorisé à les reproduire et les représenter.

A ce titre, toute reproduction, représentation, adaptation, traduction et/ou modification, partielle ou intégrale ou transfert sur un autre site sont interdits.

La copie sur support papier à usage privé de ces différents objets de droits est autorisée conformément à l’article L122-5 du Code de la Propriété Intellectuelle. Leur reproduction partielle ou intégrale, sans l’accord préalable et écrit de l’auteur, est strictement interdite.



 

mentions légales


Le site est édité par : Sylenpso

84 boulevard Montesquieu, 59100 Roubaix
Siret: 504 261 934 000 13
Le directeur de la publication est Emmanuel de Lattre


Le site est hébergé par : 
1&1 


Réalisation graphique et techniques:
le 7 martien


Droits d'auteur et propriété intellectuelle 

La structure générale, ainsi que les textes, photos, images et sons composant ce site sont la propriété de Sylenpso. Toute reproduction, totale ou partielle, et toute représentation du contenu substantiel de ce site, d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite, et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Les informations, pictogrammes, photographies, images, textes, séquences vidéo, animées sonores ou non, et autres documents présents sur le site Internet sont protégés par des droits de propriété industrielle et/ou intellectuelle, soit que Sylenpso en soit le titulaire, soit qu’il soit autorisé à les reproduire et les représenter.

A ce titre, toute reproduction, représentation, adaptation, traduction et/ou modification, partielle ou intégrale ou transfert sur un autre site sont interdits.

La copie sur support papier à usage privé de ces différents objets de droits est autorisée conformément à l’article L122-5 du Code de la Propriété Intellectuelle. Leur reproduction partielle ou intégrale, sans l’accord préalable et écrit de l’auteur, est strictement interdite.



 

Actualités Sylenpso

Spectacle en scène

Entre théâtre et poésie, entre concert et récital, entre évidence et profondeur, c’est dans l’antre de la tradition orale que nous créons les formes contemporaines de notre art toujours en devenir 

En Plein Cœur !


Création 2015-2016 en cours

Emmanuel de Lattre : écriture & narration
Thierry Bluy : percussions et flûte peule
Timothée Couteau : Violoncelle

Basile Désiré Djédjé : mise en scène
Manjushree Pradhan : chorégraphie 

Durée : 1h30
Tout public, à partir de 7 ans 


À travers une histoire qui se déroule sur plusieurs siècles et dans plusieurs espaces temps, des êtres se croisent et se retrouvent d'une vie à l'autre, naissent sous une forme et renaissent sous une autre, et se rencontrent toujours... en plein cœur !

Leurs rencontres ont toujours lieu au même endroit, en plein midi, sous la même lumière aveuglante dans leurs différentes vies. Chaque existence est ainsi composée de plusieurs vies, comme une longue trame musicale où chaque nouvel instrument apparaît à chaque nouvelle renaissance. C'est un hymne à la Vie, car l'autre au bout de la Terre, et celle à l'autre bout du Temps deviennent ce presque frère et cette déjà sœur qui nous font mieux être humain.

Ainsi, le conteur réinterroge sa matière et repousse les frontières de son art. À devenir intemporel, un temps Homère et un temps Dante, un temps grand-père, et intangible ! Et toujours cette voix profonde qui accompagne chacun pendant sa nuit jusqu'à le mener ...en plein cœur !



Les musiciens jouent avec le son et le sens des mots et même avec le corps du conteur qui se fait écran et à partir duquel le public voit littéralement apparaître les personnages, les paysages, les émotions... Les images des histoires naissent et renaissent, ce qui rend le spectacle accessible à tous, quelque soit son âge et sa culture.

Composé de lais de cordelettes de chanvre tressé, le décor est parfois mur, parfois miroir, parfois arbre, parfois écran. Les lais dissimulent ou révèlent ce que l'histoire ne dit pas, glissent vers une autre époque, ouvrent sur une nouvelle vie, le décor devient lui-même langage qui parle autant qu'il vit. 




edl






Thierrytimothée

 

 

Le Roi et le cadavre


Un concert d’histoires de et par Emmanuel de Lattre
Gaëlle Sara Branthomme : violoncelle et chant
Matthias Labbé : Tablâ et mridangam
Dramaturgie : Basile Désiré Djédjé
Mise en voix : Bruno de La Salle
Mise en jeu : Stéphane Vérité
                                                                                                                         EXTRAIT SONORE
Durée : de 1h30 à 4h                                                                      'Mon coeur bat' - Juillet 2013

                                                                                                                         BANDE ANNONCE
                                                                                       Festival l'Ivresse des mots - février 2013                                                                                   
                                                                                                                  


Un spectacle qui donne vie aux plus intrigantes énigmes de l’humanité. L’expression scénique est orchestrée dans toutes ses dimensions orale, théâtrale, chorégraphique, musicale.

Il faut l’entendre pour le voir et il faut le voir pour le croire !
Son, sens et scène évoluent, se parlent et s’associent pour mieux exprimer encore le rasa, la saveur de chacune des énigmes qu’un cadavre compose à l’envi pour l’intelligence d’un roi.

Le Roi et le Cadavre est l’adaptation contemporaine de ce qui est certainement le plus ancien recueil de contes de l’humanité et le plus fameux de la tradition indienne.

Ce récit rapporte la redoutable quête, la série d’épreuves d’ordre initiatique dont triomphe le vaillant roi Trivikramasena. En effet, il doit porter sur son dos, pendant toute une nuit, un cadavre au milieu d’un cimetière. Ce cadavre est habité par un esprit, le Vétala, qui imposera au roi de résoudre 24 énigmes différentes, le menaçant de lui faire exploser la tête en éclats à chaque faux pas, avant de l’aider à sortir de ce piège infernal.


Rencontres Philosophiques de Langres - Champagne-Ardennes - septembre 2014
Le LaM, Villeneuve-d'Ascq - Nord - octobre 2013
Le Biplan, Lille - Nord - octobre 2013
Festival Des Récits pour des lanternes, Gravelines - Nord - septembre 2013
Festival les BiensFaits, Quaëdypre - Nord - juillet 2013
Festival L'ivresse des mots, Marcq-en-Barœul - Nord - février 2013
Le Gymnase, Roubaix - Nord- novembre 2012
Villa Marguerite Yourcenar – Nord – mai 2012
Auditorium d’Anzin – Nord – février 2012
Théâtre Aire Falguière – Paris 15ème – avril/mai, novembre/décembre 2011
Auditorium de Carquefou – Loire Atlantique – novembre 2011
Théâtre de Roanne – Loire - octobre 2011
Théâtre de la Poulie – Avignon Off – juillet 2010





Le roi et le cadavreLe roi et le cadavre

 




Les co-productions


L’accompagnement d’ensembles vocaux dans leur pratique et dans leur création artistique se fonde sur un compagnonnage d’amitié avec les ensembles :


APOSIOPEE
Pour la conception et la narration des programmes L’Éveil des Sources (Studio de l’Opéra Bastille en 2007), Les Lamentations de Rachel (Festival Saintes 2008), Les Petites Reines (Festival Saintes 2009), 
Le Jabbrebocq (MPAA, Paris en 2010).

http://www.aposiopee.net/ 


AUDOMARIA
Pour la conception et la narration du programme Le Chemin des voix du Nord (CRM de Saint-Omer en 2010).


ZEFIRO TORNA ET STEVIE WISHART
Pour la conception et la narration du programme Jongleurs du Cœur (deSingel d’Anvers en 2005), co-produit par les Jeunesses Musicales Flamandes.

http://www.zefirotorna.be 
http://www.loganartsmanagement.com/artists/stevie-wishart 


CLOTILDE RULLAUD
Chante plusieurs textes d’Emmanuel de Lattre dans son dernier album In Extremis, parmi les 5 meilleurs albums Jazz 2011 par le Sunday Times.

http://www.noomiz.com/inextremis 



co-productionco-production


Rullaud

Pabugi


Un musicomusée de et par Isabelle Genlis et Gwenola Sanquer

Ravi Prasad : chant, bul bul tarang, guimbarde
Z Quartett (Orchestre National de France) :
Marc-Olivier de Nattes : violon,
direction Stéphane Hénoch : violon
Christine Jaboulay : alto
Emmanuel Petit : violoncelle

Composition musicale : Ravi Prasad
Conseiller artistique : Emmanuel de Lattre

Durée : 50mn


Pabuji est un héros médiéval du Rajasthan. Il est honoré depuis des siècles à travers les récits que les conteurs traditionnels, les Bhopa-Bopi, narraient à la nuit tombée devant le pad (toile peinte qui représente les scènes de la vie de Pabuji). Son épopée est à la source de la tradition indienne qui mêle mots, images et musique.

Pabuji est un dieu incarné, fils d’un seigneur du Rajasthan et d’une nymphe tiresse. Un jour, Pabuji fut sauvé de la noyade par l’héritier du clan ennemi, et lui offra sa nièce en mariage. Pour consacrer cette union, il part voler les chamelles de l’île de Lanka, demeure du terrible Râvana...

Vendredi 12 et samedi 13 janvier 2012 à 14h45
Théâtre Claude Levi-Strauss, musée du quai Branly
Retransmission sur France Musique, le 25 janvier 2012, Le concert de l’après-midi

 



Pabugi

Pabugi

 

Ici et là


Spectacle conté bilingue français/langue des signes

Catalina Pineda, conteuse
Isabelle Voizeux, conteuse LSF 

Durée : 50 min
Tout public et public malentendant, à partir de 5 ans 

                                                                                                                  Reportage Vidéo 

Ces histoires viennent de loin. Loin dans le temps, loin dans l’espace. Et même si vous voyez vous ne les verrez pas. Même si vous entendez vous ne l’entendrez pas. Mais si vous ressentez leur force et leur pouvoir alors votre cœur et votre esprit sont ouverts et  vous êtes les bienvenus !

Ces histoires vous allez les savoir. Regardez soigneusement les mains et les regards. Entendez le corps et les battements du cœur. Vous allez entendre, ce qu’on entend et ce qu’on n’entend pas. Vous allez voir, ce qu’on voit ainsi que ce qu’on ne voit pas.

Ce spectacle a été créé à l’occasion de la semaine de l’accessibilité 2012 du musée du quai Branly, semaine privilégiant l’accès à la culture pour les personnes à handicap. Une harmonie entre les mots dits et les mots chrorégraphiés, pour permettre à tous les publics de partager ensemble un spectacle qui mèle chant, danse, gestuel et conte. Un voyage de continent en continent à travers leurs mythes et légendes.

La Nuit Fantastique

Durée : de 4 à 12h. Création Festival des BiensFaits 2011.


De Gilgamesh à Barbe-Bleue, de Shiva à Quetzalcoatl, les traditions orales du monde tissent l’une à l’autre la trame des histoires les plus fantastiques de leurs personnages emblématiques pour qu’en une seule nuit nous en vivions mille et une.

Partir à la découverte des 5 continents en restant assis.

Explorer ce que l’imagination des hommes a créé de plus fantastique en restant présent.
Sortir de soi et redevenir oiseau puis serpent, dragon puis sorcier, roi puis soleil, nuage puis vent et montagne, puis pluie, puit, plaine et planète pour enfin revenir à soi.

Les artistes, chacun digne représentant de sa culture d’origine, se succédent et s’entrecroisent pendant toute une nuit pour l’éducation des plus jeunes et l’émerveillement des plus grands.
 

...Revenir 


Une fresque de ‘mots-sons’
De Basile Désiré Djédjé, auteur et metteur en scène

Emmanuel de Lattre, conteur
Selma S’hieh, comédienne
Thierry Bluy, percussions, flûte peul

Durée : 1h10. Création Festival Les BiensFaits 2010

Un voyageur en quête de savoir rencontre une jeune fille qui porte en elle la douleur des siens. De cette rencontre va naître un rapprochement qui exprime la douleur de l’exil. Œuvre poétique qui dit le manque, l’arrachement aux origines (la terre, l’enfance...) et nous conduit dans les méandres de la mémoire, explorant inexorablement chaque pli de l’identité. Chaque mot est épluché. Chaque phrase est un paysage, une vie qui se raconte tout au long des contes, légendes et souvenirs qui s’entremêlent.

Auteur et dramaturge, Basile Désiré Djédjé est né à Grand Lahou, en Côté d’Ivoire, sur cette terre d’Afrique, qui lui fait et fera défaut. Il grandit entre les mains des maîtres de la Parole. Il épluche les fruits de leur connaissance pour en restituer la saveur auprès de ses contemporains par sa participation aux adaptations cinématographiques d’Une saison blanche et sèche d’André Brink, théâtrales de Chronique d’une nuit à Soweto, Le Prophète, Tierno Bokar...
Il a déjà fait briller plusieurs perles de la littérature africaine que cela soit dans Les Larmes ou dans Les Rides du Fleuve (Editions LGR, 2001 et 2003) ou au cœur d’une Parole d’une nuit (Klanba Editions, 2005). On dit de lui que ‘ce n’est pas un être froid mais une créature profonde, un être de braise qui, détaché des tourments, se consume en douceur. Un être de l’instant présent’.

 

 


ici et là 

ici et là







 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Nuit fantastique

 

 

 

 

 

Basile Désiré 

Portrait de Jacques Kerchache prise par Arnaud Baumann en 2000,
à l'occasion de l'ouverture du Pavillon des Sessions.
© musée du quai Branly, photo Arnaud Baumann

Visites de patrimoines

le conteur accompagne le public dans sa découverte des collections permanentes ou temporaires, de monuments historiques ou de lieux insolites.

Le conte donne vie à l’œuvre, à son processus de création artistique et historique, donnant autant à s’imaginer qu’à comprendre et se rappeler.


Les conteurs enrichissent l’histoire des objets et monuments d’art pour les faire vivre sous tous ses angles.

VISITES INITIATIQUES


La visite contée devient initiatique quand elle fait vivre l'intime de l'exposition. Ses histoires révèlent l'essence des œuvres, donnant un point de vue ludique et profond sur un pan de nos origines.

Sylenpso accompagne les musées et les lieux d'histoire dans la valorisation de leurs trésors, dans le cadre d'actions de médiation en direction des publics ou à l'occasion d'évènements uniques.

 

 

                                                                                          

"Le Mystère du Cœur du Monde"
Donation Kijno, ArtoisComm - mars 2015


Des histoires sorties des toiles que la langue du conteur et les mains du public défroissent, pour que le Petit Prince apprivoise une danseuse indienne sur une étoile, et qu'un cheval entre en transe sur une musique de jazz.

Le matin de ses 7 ans, il s'allonge au fond de son trou sur un lit de gouttes de rosée. Il s'est creusé sa propre mine au fond du potager paternel. Et il admire la course du soleil s'élancer dans le ciel satin de juin. Il s'hallucine de l'éclat de sa traversée. Une poire comice se détache et tombe sur la terre à ses côtés. Sous le choc, le trou s'agrandit, la terre s'ouvre et l'enfant chute dans le trou béant. Une large colonne se creuse tout autour de lui. Elle s'élance, pénètre et traverse la rondeur de la terre. Elle s'enfonce rectiligne, droite implacable, trait creusé, corde tendue. L'enfant s'enfonce dans cette veine creusée pour lui dans la terre. Il sait instantanément qu'il descendra ainsi jusqu'au Coeur de la Terre, qu'il remontera les veines du Coeur de la Terre jusqu'à son rythme primordial.



musée Matisse 

"Sésostris III, pharaon de légende"
Palais des Beaux-Arts de Lille - Noël 2014


Sylenpso s'invite dans la lumière pour une série de visites contées, accessibles dès 10 ans, qui redonnent corps et vie à l'emblématique souverain en embarquant votre imagination...

Au crépuscule de l'année, laissez les rayons du solaire pharaon Sésostris III vous pénétrer. Architecte militaire au coeur de l'Egypte Ancienne, infatigable explorateur des frontières d'un royaume commercial, diplomatique et guerrier, le roi bâtisseur du nouvel État égyptien se révèle pharaon de légende. Grâce à ses collections et aux contributions des musées les plus prestigieux - du Louvre au British Museum de Londres, via le Metropolitan Museum de New York -, ce sont 300 oeuvres que le Palais des Beaux-Arts de Lille vous donne à découvrir.


Sésostris 

"Dans le sillage de Rubens, Erasme Quellin"
Musée de Flandre, Cassel - été 2014


 

À la nuit tombée, dans l'écrin du musée de Flandre à Cassel, bat le Cœur du Monde...

Celui du premier Homme ouvrant ses yeux sur la Femme, celui de la source descendue des montagnes et qui donne la vie, celui aussi de l'artiste posant son pinceau virtuose sur les cheveux de Galatée ou la plume d'un faisan. Erasme Quellin, disciple eclairé du maître Rubens et contributeur prolixe à l'âge d'or de la peinture flamande, se raconte en traits raffinés et grandioses au gré d'une rétrospective qui donne à écouter autant qu'à voir.
Au timbre du conteur Emmanuel De Lattre répond la voix de l'invisible soprane Noémie Capron, dont les mystérieux chants lyriques paraissent s'échapper des tableaux eux-mêmes et, tels ceux des sirènes, nous attirer à eux. Suivant le fil d'un parcours inattendu, la poésie des mots ouvre les portes d'une lecture plus intime de l'oeuvre de ce peintre atypique.

 

 

musée Matisse 

 

Direction artistique et encadrement des visites contées
Musée du quai Branly, Paris - de 2010 à 2014


Les Le musée du quai Branly propose plus d'une centaine de visites contées chaque mois. Sylenpso a piloté le travail des quinze conteurs du musée, l'écriture de scénarii pour tous publics (famille, scolaire, public empêché...) dans le cadre des visites quotidiennes autour des expositions permanentes et temporaires.

        
                                                                                                                                                  

   

 

Sortie de Toiles "
Musée Matisse, le Cateau-Cambrésis - 2012


Les œuvres de Matisse, d’Auguste Herbin et de la donation Tériade sortent littéralement de leur cadre grâce à l'incarnation du Verbe des conteurs. Un Verbe qui se fait chair quand la conteuse devient danseuse tahitienne devant la 'Fenêtre à Tahiti' (Matisse) ou chant quand le piano (Pleyel pour l'occasion) accompagne le dernier souffle du Coeur du Monde.
Co-production de l'exposition photos, masques et miroirs indiens sur le culte à la Triple Déesse avec Marine Pittoëff, co-fondatrice du centre culturel Vijnana Kala Vedi (Kérala, Inde) sous l’égide de l’UNESCO.

        
                                                                                                                                                                     

   

 

Musée de l'Objet, Blois - 2007


On raconte que nous aurions revu cette collection d'Art contemporain des premières œuvres des Picasso, Breton, Ben, César, Christo, Vito Acconci, Nam June Paik... pour en faire des visites surréalistes où l'histoire contée serait devenue un tel objet fictionnel qu'elle fût elle-même l'œuvre d'art... On raconte aussi que les histoires ont pris racine dans le sous-sol du musée et que leurs fleurs ne durent qu'une nuit...

 

                
                                                                                                                                                                                                

        
     

NUIT DES MUSÉES, VERNISSAGES, ÉVÈNEMENTS...


À l'occasion de Journées du Patrimoine, Nuit Blanche ou Nuit des musées, nous révélons la grande et les petites histoires qui ont fait les quartiers de Lille : Moulins et Wazemmes, l'Hospice Comtesse, le couvent des Brigittines ou le Jardin des Géants ; ceux de Roubaix : Manufacture des Flandres, les Trois Ponts ; celles de la cité médiévale d'Entrevaux, celle de l'abri de pêche de Louis et celle de la maison des douaniers. 

 

                                                                                                                                                                                                                            
 

 

 

 

"Le chant de l'épure"
Cité de la dentelle, Calais - 21 juin 2015


Un récit qui 'rend conte' de la dimension visionnaire et de la maestria indubitable de Balenciaga comme 'couturier des couturiers', en pénétrant son esprit d'expérimentation des volumes et sa maîtrise de l'épure.

Autant la structure de l'histoire que la forme choisie pour son oralité suivent des règles de composition similaires à celles du couturier. L'orchestration de motifs narratifs élégants est conduite dans l'idée de former un ensemble fluide qui possède la puissance de l'évidence et la courtoisie de la discrétion.

 Verre 

"Les dits du Verre", Nuit des musées
Musée-atelier du verre, Sars-Poteries - 16 mai 2015


Si on prend le temps de s'arrêter devant les pièces que le musée offre à notre regard, on peut entendre l'histoire que chacune dessine dans l'espace qu'elle habite. Et il suffit juste d'y prêter l'oreille pour qu'elles changent d'apparence, que notre œil s'y perde et que l'histoire commence... Un parcours initiatique à travers ce que le verre dit et ce qu'il tait. Les conteurs de la compagnie Sylenpso donnent leur langue au verre pour qu'il se révèle à toutes les oreilles.

 

 Verre 

"À pas de loup", Nuit des musées
Musée La Piscine, Roubaix - 16 mai 2015


Mise en lumière de l'exposition Nathalie Lété, Mes (petites) histoires

Il grogne, grince et se renfrogne ; ogre, diable et Barbe-bleue. Rien ne l'effraie et tout l'affame, il se dévorerait presque ! Pendant ce temps, elle danse, chante et batifole ; Alice, Clochette et Parvati. Rien ne l'effraie, tout l'intéresse, elle s'attendrirait presque !

Et quand ils se rencontrent : le dragon devient Petit Prince, le Chaperon devient sorcière. Le monstrueux se féminise et l'innocence se fait virile. Elle s'effraie elle-même et s'enfuit pour revenir encore éclairer nos ombres... à pas de loup !

 

Verre 

"Visions Huichol", soirée de clôture
Musée d'Arts Africains, Océaniens et Amérindiens, Marseille - 2015


La rencontre des contes Huichols et de l'art du Kamishibaï, théâtre de marionnettes japonais, avec le conteur méxicain Victor Arjona.

Verre 

 

Fonds Régional d'Art Contemporain, Dunkerque
Inauguration de la Halle P2 - 2013
 


Le Fond Régional d'Art Contemporain inaugure ses nouveaux locaux, un cathédrale de verre sur le bord de la mer du Nord, avec des visites contées post-modernes made by Sylenpso. Emmanuel de Lattre dirige les travaux des conteurs émérites et locaux de 'Je, tu, ils content...' sur une sélection d'oeuvres pour explorer toutes les possibilités du langage et de la narration orale et créer les formes contemporaines de notre art séculaire.

               
                                                                                                                                                                                                                                   

   

 

Musée du Louvre
Soirée de gala - 2011


Création et animation des parcours contés autour des œuvres du Pavillon des Sessions du musée du Louvre, notamment pour les 20 ans du Cercle des jeunes mécènes du musée.

         
                                                                                             

    




MÉMOIRES DES LIEUX, MÉMOIRES DES HOMMES...


"Il faisait tellement froid cette année-là que leurs cris se gelaient dans les airs. Ce n'est qu'au printemps suivant que l'on comprit ce qu'ils voulaient dire."  Rabelais

Si cette recherche artistique est aussi dénomée 'collectage de récits de vie', elle se préoccupe ici de la partie sensible des parcours de vie qui lui sont confiés. Nos ReCueilles de Mémoires s'attachent à recueillir les souvenirs de ces moments particuliers de vie où il s'est passé quelque chose, dans la mesure où il y a eu un avant et un après, car il y a eu un pendant que l'on peut raconter. Quelles sont ces rencontres qui marquent un tournant, une avancée, une rupture, une lumière dans une vie ?

Recueillir la mémoire de ceux qui nous entourent correspond à une réelle tentative de rendre compte des différents modes de devenir humain. Le hasard de ces rencontres devient fécond lorsqu'il est transformé en nécessité par la mémoire, car "le souvenir c'est la vie même, mais d'une autre qualité" (Jorge Luis Borges).

La parole qui rend compte, celle qui raconte le moment de vie où les équilibres ont été mis en cause, car "seuls les contextes où les équilibres sont rompus peuvent engendrer la variété, l'imprévu, le nouveau" (Hubert Reeves).

  

     

                                                                                                                                                                                                                                                                  



"Ils nous ont tout changé de place" - 2014
Sé réunir autour de ce(ux) qui change(nt), Pays des Moulins de Flandre


Recueillir la Parole d'anciens pour faire revivre les souvenirs, pour ne pas oublier comment le monde se transforme en permanence et comment il nous transforme, nous façonne et nous révèle les secrets d'une vie, d'un territoire. Et transmettre ces histoires aux enfants comme autant de traces d'une identité commune qui se construit au jour le jour.

Sylenpso, les EHPAD Saint Augustin de Bergues, du Clocher de Wormhout et des Hauts de Flandre de Cassel s'associent pour des séances de ReCueille de Mémoires sur le thème de la métamorphose. Trois classes (primaire et collège) participeront à une séance commune au cours de laquelle chacun pourra s'écouter, se raconter et se questionner librement pour échanger les souvenirs et les désirs de métamorphoses.

 

 


Musée du Louvre



Conte du quartier des 3 ponts - 2013
Festival de l'amitié et de la Citoyenneté, Roubaix


Comment les 3 Ponts ont-ils été crées ? On raconte que ce quartier a toujours été en chantier : des champs constamment labourés, des constructions incessantes, des régulières destructions... Un quartier où vivent toutes les passions les plus exacerbées.

Et la passion d'amour est la première à y vivre. Une passion destructrice mais créatrice aussi. Une passion humaine qui fait toute l'humanité de ce quartier en constante évolution. La passion amoureuse est l'énergie même de tout le quartier. C'est le quartier des amoureux, des guerres et des baisers d'amour.

Atelier d'ecriture de contes réalisé par les habitants (adultes et enfants) du quartier. 

 

3ponts 

 

Les Palabres Africaines - 2012
Festival de l'amitié et de la Citoyenneté, Roubaix


La palabre est à l'Afrique ce que les mots sont à la Parole : essentielle. Faire revivre les palabres dans les lieux de la vie africaine à Roubaix, pour réveiller les histoires qui dorment dans la mémoire de ceux qui sont venus vivre ici. Pour que le souvenir devienne vivant et les histoires nourricières aussi bien pour les petits que pour les grands. La restitution a fait l'objet d'une édition en CD.

Catherine Ahonkoba et Elhadji Dione : conte / Thierry Bluy : percussions & flûte

musée Matisse 

 

Y'a tout qui change - 2010
Projet Le Cercle des souvenirs, Pays de Pévèle


Les témoignages des Anciens, sur la guerre comme sur la vie quotidienne, représentent un trésor inestimable pour les générations futures. Dans un monde qui doit faire face à des enjeux inédits, il est primordial d'écouter ceux qui, par leur vécu, peuvent nous apprendre beaucoup.
De ces récits, on a fait des contes. De ces contes, on a fait des veillées sur tout le territoire. De ces veillées, on a tissé des liens : entre des générations, entre des hommes et des femmes, entre passé et présent...

Un livre et un CD ont été édités à l'occasion du projet.


Pévèle 




 

Musique traditionnelle et populaire du Mexique. Incantations du Chiapas et polyphonies de Durango.
© musée du quai Branly, photo Cyril Zannettacci

Ateliers pour le public

Je suis ‘une histoire fantastique pour les bambins qui s’ébattent au clair de lune, un passe-temps délectable pour les fileuses de coton pendant les longues nuits de la saison froide, une véritable révélation pour les mentons velus et les talons rugueux. Je suis à la fois futile, utile et instructeur.’

Amadou Hampâté-Bâ 

LE JEUNE PUBLIC ET LES SCOLAIRES


Notre pratique du conte donne une ouverture au monde, à la littérature et à la narration orale dans l'esprit de transmission d'un patrimoine immatériel indispensable au développement de l'individu ?
Chaque atelier se conçoit en fonction de la demande de la structure et peut être directement relié à l'un de nos spectacles. Les scolaires peuvent étudier et pratiquer le conte en lien avec les cours de littérature, de théâtre ou de musique. Ils peuvent découvrir les aspects sociologiques du conte et de l'importance de l'oralité pour certains peuples (Afrique, Amérique par exemple) ainsi que les différentes fonctions du langage.

Nous pouvons mettre en place des formations à l'écriture et l'interprétation de contes, la découverte des traditions orales des 5 continents, du Nord et de Flandre, des ateliers périscolaires et de soutien scolaire, un accompagnement pour les enfants et les professeurs dans la création de spectacle conté...

 

 

Création avec la Cie Zahrbat, Roubaix, 2015-2016
Classes des écoles Émile Littré, Léon Marlot et Jules Ferry


Ce projet est très inhabituel en matière d'action culturelle et totalement inédit à Roubaix puisque les enfants seront étroitement associés au processus de création de Brahim Bouchelaghem. Ils seront à l'origine de la matière et du conte qui servira de base au travail de création des artistes.

Cette expérience unique permettra aux enfants de vivre une expérience plus riche encore que celle vécue lors d'un projet danse traditionnel, en étant au cœur de la création artistique d'une compagnie professionnelle. Fin 2015 et début 2016, lors des répétitions et de la présentation du spectacle, chaque classe retrouvera sur scène, par le biais danseurs professionnels, la matière créée lors des ateliers.

 

 

"Se raconter la Condition Publique", Roubaix, 2015
Classes de CE2/CM1, École Ernest Renan


Atelier dans le cadre des Clubs Périscolaires de la Ville de Roubaix.

Les participants sont invités à découvrir et faire découvrir la Condition Publique (Manufacture Culturelle) à travers l'imaginaire des contes et celui des enfants. Un atelier de percussions corporelles leur permet d'accompagner cette visite contée de parties musicales. Restitution publique le 17 février 2015.

Sandrine Gniady : conte - Thierry Bluy : percussions corporelles

 

 

"Des récits pour des lanternes", Téteghem, 2013
Classes de CE2/CM1, école du Centre et école Georges Brassens


Atelier d'écriture de contes dans le cadre du festival « Des récits pour des Lanternes » de la communauté urbaine de Dunkerque.

L'objectif de l'atelier est de valoriser le travail d'écriture, de permettre aux enfants de s'ouvrir aux autres et à eux-mêmes. Une sortie culturelle au musée du quai Branly permet aux élèves d'appréhender le travail de la conteuse Catherine Plata, qui par ailleurs d'intervient auprès des classes, apporte des photos des objets du musée, des objets de chaque culture, de chaque continent et raconte leur histoire. Nous demandons ensuite à chaque élève de construire et de conter une histoire (par groupe de 4 à 6 élèves) soit : des objets mêmes présentés par le conteur ; d'autres objets du musée ; d'un objet du patrimoine local ; d'un objet de leur quotidien, qu'ils auront choisi.

Selon une progression pédagogique permettant d'explorer les liens entre patrimoine matériel et immatériel, les motifs des contes traditionnels et les principes fondamentaux des narrations orales, les enfants construisent au cours de cinq ateliers l'histoire d'un objet de leur choix.

 

 

 


 

TISSER DES LIENS EN CONTES...


La narration orale est un art de la relation que nous abordons sous les différentes facettes et fonctions du conte, partant du principe que sa nature profonde est de 'faire du lien' entre les générations, entre les cultures, entre l'intime et l'universel, entre le jour et la nuit, entre le conteur et le public, entre un indicible personnel et un inconscient collectif, entre texte et images de l'histoire, entre son et sens des mots, entre visible et invisible... 

 


                                                                                                                                                                                                                                      

 

"Si les femmes contées...", Roubaix - 2015
École Elsa Triolet, Foyer Fontenoy, Centre social de l'Alma


« Si les femmes contées... » est un projet intergénérationnel en partenariat avec le centre social de l'Alma, dans le cadre de « 2015, années des femmes du Monde » à Roubaix. Il regroupe des scolaires, des personnes âgées et des familles.

Autour du personnage féminin central de Shéhérazade, « la tisserande des nuits », référençons tous les personnages féminins, qui par leur histoire et par leurs actes, ont permis à la société, dans la mémoire ou l'imaginaire collectif, de sortir de la nuit.

Nous demandons ensuite à chaque groupe d'écrire leur épopée. Cette Shéhérazade contemporaine racontera les histoires de ces femmes ordinaires qui sont devenues extraordinaires. Cette grande épopée de la Femme est retranscrite sous forme de conte mais également sur une grande fresque en trois volets présentée dans le quartier de l'Alma, Place de la Grand Mère. Restitution le mercredi 13 mai 2015

 

Musée du Louvre

 

 

"Ils nous ont tout changé de place" - 2014
EHPAD, classes de primaire et collège, Pays des Moulins de Flandre


Se réunir autour de ce(ux) qui change(nt)...

Recueillir la Parole d'anciens pour faire revivre les souvenirs, pour ne pas oublier comment le monde se transforme en permanence et comment il nous transforme, nous façonne et nous révèle les secrets d'une vie, d'un territoire. Et transmettre ces histoires aux enfants comme autant de traces d'une identité commune qui se construit au jour le jour.

Sylenpso, les EHPAD Saint Augustin de Bergues, du Clocher de Wormhout et des Hauts de Flandre de Cassel s'associent pour des séances de ReCueille de Mémoires sur le thème de la métamorphose. Trois classes (primaire et collège) participent à une séance commune au cours de laquelle chacun peut s'écouter, se raconter et se questionner librement pour échanger les souvenirs et les désirs de métamorphoses.

 

 


Musée du Louvre



Conte du quartier des 3 ponts - 2013
Festival de l'amitié et de la Citoyenneté, Roubaix


Comment les 3 Ponts ont-ils été crées ? On raconte que ce quartier a toujours été en chantier : des champs constamment labourés, des constructions incessantes, des régulières destructions... Un quartier où vivent toutes les passions les plus exacerbées.

Et la passion d'amour est la première à y vivre. Une passion destructrice mais créatrice aussi. Une passion humaine qui fait toute l'humanité de ce quartier en constante évolution. La passion amoureuse est l'énergie même de tout le quartier. C'est le quartier des amoureux, des guerres et des baisers d'amour.

Atelier d'ecriture de contes réalisé par les habitants (adultes et enfants) du quartier. 

 

3ponts 

 

 

Organisme de formation reconnu par l'État, Sylenpso partage son expertise et ses expériences auprès de divers secteurs professionnels. Nous créons avec vous la formation qui s'adaptera au mieux à vos besoins. Nos dernières formations en date, décrites ci-dessous, illustrent nos compétences et nos domaines d'activité.

 

          
                                                                                                                                                                             

Secteurs du Patrimoine & du Tourisme


Entraîner le public dans un voyage, de monument en vitrine, de tableau en sculpture, au fil duquel le récit emprunte aux histoires autant qu’à l’Histoire et où le vagabondage sensible met en lumière de nouvelles correspondances entre les  œuvres, en révèle les détails intimes, raconte l’artiste et sa créativité... Voilà le bienfait de la visite initiatique ! Prenant sa source à la fois dans la visite guidée et le parcours conté, la visite initiatique donne autant à ressentir qu'à imaginer, autant à comprendre qu'à se projeter, autant à revenir sur soi-même qu’à découvrir de l'altérité.

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  

   
 

 

Formation à la visite contée, Wormhout, 2015
Public : guides et Offices du tourisme 


À l'initiative de la Maison de la Vie Associative Dunkerquoise et du Pays des Moulins de Flandre, Sylenpso partage son savoir-faire avec les guides de musées, les associations patrimoniales et les Offices du Tourisme dans le cadre de trois jours de formation. Comment la visite guidée devient contée ? Comment le discours devient Parole ? Du choix d'une structure narrative en fonction des œuvres à l'intégration d'éléments informatifs dans un récit fictionnel, les participants apprendront à créer un lien surprenant et plus intime avec leurs publics. 

       

                                                                                                                                                                                                                                                                                                   

                                 

 

 

Écriture et formation au conte, Roubaix, 2014
Dans le cadre de l'exposition "Grands Travaux à Roubaix


« Laissez-vous conter... », une appellation qui prend ici vraiment tout son sens, car la visite contée permet à chacun de mieux s'enraciner dans l'histoire de la ville et de mieux participer à la construction de son propre avenir. Les guides de l'Office de Tourisme sont formés par Sylenpso pour interpréter le scénario de visite contée. Le service du patrimoine de Roubaix, Ville d'art et d'histoire, est lui-même totalement investi dans la conception et le déploiement de cette visite contée.

 

                                                                                                                                                                                                                                                                   

 

 

 

Secteurs Social & Médical 


Les dimensions d'enseignement, d'éducation, d'éveil ou d'assistance thérapeutique que recèlent les contes de tradition orale sont bien connues de tous ceux qui se préoccupent de transmission de connaissances ou de bien-être personnel. Nous formons et accompagnons les professionnels dans l'acquisition de savoir-faire et de techniques leur permettant d'intégrer la narration orale à leurs actions.

 

                                                                                                                                                                                                                       

 

 

 

Initiation à la narration orale, Quaëdypre, 2014
Médiateurs de l'insertion culturelle, CG 59 


Sylenpso est invitée à faire découvrir aux travailleurs sociaux du Collectif des Réseaux Insertion Culture (16 médiateurs sur tout le département) les différentes facettes du conte et sa fonction primordiale de ‘re-liaison’ : des hommes entre eux et avec le monde, du singulier et de l’universel, du personnel et du collectif... Ou comment donner les clés du bateau-conte à ces pêcheurs de bonne parole et s’immerger ensemble dans un bouillon de culture fécond, aux pouvoirs insoupçonnés.

 

                                                                                                                                                                                                                                              

 

 


Le conte en pédopsychiatrie, CEMEA, 2014
Intervention auprès de soignants et d'éducateurs


Objectifs : situer la place du conte dans une institution ; réfléchir sur le contenu des contes (aspects morphologiques, mythologiques, psychanalytiques) ; confronter les expériences d'animation d'un tel atelier avec des enfants ou des adultes en difficulté ; apprendre à raconter, à lire des histoires et des contes.

 

                                                                                                                                                                      

 

 

Nous aidons les artistes professionnels de la voix, du son ou du sens à progresser dans leur recherche, à enrichir leur démarche et à acquérir de nouvelles compétences : formations artistiques de perfectionnement ou d'initiation à l'art de la Parole ; formations à l'écriture et l'interprétation de contes ; accompagnement à la création de spectacles, d'identité artistique...


L'accompagnement d'ensembles vocaux dans leur pratique et dans leur création artistique se fonde sur un compagnonnage de qualité avec les ensembles :

  • Aposiopée pour la conception et la narration des programmes L'Éveil des Sources (Studio de l'Opéra Bastille en 2007), Les Lamentations de Rachel (Festival Saintes 2008), Les Petites Reines (Festival Saintes 2009), Le Jabbrebocq (MPAA, Paris en 2010).
    www.aposiopee.net
  • AudomAria pour la conception et la narration du programme Le Chemin des voix du Nord (CRM de Saint-Omer en 2010).
  • Zefiro Torna pour la conception et la narration du programme Jongleurs du Cœur (deSingel d'Anvers en 2005).
    www.zefirotorna.be



Le Cabaret des Imagineurs organisé par Emmanuel de Lattre et Hervé Minet à L'Illustration (Lille) entre 2002 et 2007 a permis l'émergence et le développement de parcours artistiques comme ceux de Christian Pierron (Prix du public au Grand Prix des conteurs de Chevilly-Larue en 2007), Jean-Christophe Guérin (Les Allumeurs de Réverbères), Cécile Malderez (En faim de contes)... 

Aposiopée

 

Zefiro

 

Audomaria

 

 

 

Nous vous invitons à découvrir ou appronfondir la pratique des artistes avec lesquels nous collaborons souvent et avec lesquels nous pouvons concevoir des cycles de formation sur- mesure pour enfants, adultes ou professionnels :
 

Percussions corporelles


Thierry Bluy

Les percussions corporelles nous renvoient à une notion primitive de la musique. En se servant uniquement de son corps pour émettre des sons, le geste et la pensée musicale se structurent. L'objectif de la percussion corporelle est de développer l'attention, la mémoire, la créativité et la sensibilité dans un climat ludique et collectif.

                                                                                                                              Reportage Vidéo

Le son de soi 


Gaelle Sara Branthomme

On peut chanter pour soi ou pour les autres, seul ou avec les autres. En chantant comme en parlant, nous pouvons sentir combien la voix est le reflet de notre état intérieur et de notre relation au monde. De ce que nous entendons dépend le son qu’on va produire, sa justesse, sa richesse. De notre respiration, de notre ancrage corporel, de notre perception de l’espace, va découler notre capacité à communiquer une idée, une émotion, une image. De notre facilité à émettre un son va naître notre plaisir de chanter.

www.cie-cornucopia.fr




 







 

 

Le jeu de piste conté


Avec Nathalie Loizeau

Réalisation: Festival des BiensFaits 2013 

Chaque lieu enferme le secret de fabrication des histoires. On les plante, arrose, coupe, nettoie.
Elles y germent, poussent, fleurissent, rougeoient. Gare au cheval noir qui dort sous la marre.
Ecoute la mouette qui veille sur les filets. Vole le secret du fermier qui a le dos tourné…
Si tu ne veux pas le réveiller, il faudra réunir tous les indices pour conter l’histoire de la naissance des histoires…

www.ateliersdessonges.com

 

L'atelier chocolat conté


Avec Catherine Plata et Elodie Beckelynck

Réalisation: Festival des BiensFaits 2013 

Une simple bouchée peut réconforter l’âme et l’esprit. Le chocolat est à l’origine de l’amour, de la joie,
de la séduction et de la passion mais aussi synonyme de sacrifices et de la magie.
Cet atelier chocolat et gourmandises est dédié à faire plaisir à tous vos sens : visuel, gustatif, olfactif,
tactile et même auditif avec les fantastiques histoires que le chocolat porte depuis sa découverte.
L’aventure du cacao arrivera à vos oreilles et jusqu’à vos papilles!




 

 

 

 

 

 

Festival les biensFaits

Prendre les histoires par la racine et se faire tellement prendre aux mots, qu'on arrive homme et repart arbre !

C'est bien fait !

Le jardin secret

Il faut prendre le temps de l’entendre car c’est peut-être cela son plus grand secret : prendre le temps de l’écouter.

Prendre le temps de la confidence. Prendre le ton de l’amitié. Prendre le temps du goutte à goutte, des secrets de cuisine, d’état ou de polichinelle, secret de famille, secret sucré, susurré, hurlé, ourlé de sincérité pour ne pas qu’il s’effile, enfilés en perles de mots autour du cou de la confiance, petits secrets, secrets d’enfance, secret de vie, de l’existence.

Qui sait ce qui poussera ? Le jardin se crée...